20/11/2012 - 19h58

Lucas Pouille : "C'est bon de finir la saison comme ça !"

©FFT/CS

Vainqueur de ses deux premiers titres pros ces deux dernières semaines, Lucas Pouille revient sur cette quinzaine faste.

 

En août dernier, Lucas Pouille avait remporté le championnat de France 17-18 ans. Son premier titre individuel depuis quatre ans et son succès au championnat de France 13-14 ans. Passé à la rentrée du pôle France de l'Insep au Centre national d'entraînement sous la direction d'Emmanuel Planque, Pouille n'avait plus qu'un but : transposer sa réussite chez les pros. Après deux finales en Future sur terre battue à Bastad (Suède) en mai et  Sokobanja (Serbie) en septembre, le Nordiste a franchi le cap en novembre en remportant coup sur coup deux tournois Future sur dur à Merida (Mexique).

Quel bilan tirez-vous de cette tournée ?
Plutôt positif. Nous sommes partis quatre semaines. La première, nous étions à Birmingham aux Etats-Unis. J'ai atteint les quarts où j'ai perdu 7/5 au 3e contre le futur finaliste (ndlr : l'Américain Chase Buchanan). Puis nous avons rejoint le Mexique pour trois semaines. J'ai perdu au 2e tour du premier tournoi à Cancun. Puis j'ai réussi à gagner les deux suivants à Merida en faisant deux bons tournois puisque je n'ai pas perdu un set !

Comment expliquez-vous que vous ayez passé le cap de la victoire en Future ?
Lors de la finale en Serbie, je n'étais pas passé loin puisque j'avais perdu 6/4 au 3e set (ndlr : 6/3, 5/7, 6/4 contre le Slovaque Josef Kovalik). Au Mexique, je suis rentré sur le court avec l'envie de gagner. La première finale était un match particulier puisque j'ai affronté Mathias Bourgue (ndlr : son partenaire d'entraînement). Mais j'ai été solide (ndlr : victoire 6/4, 6/1). Lors du deuxième tournoi, j'étais en pleine confiance et bien physiquement. Conséquence : j'ai encore bien joué. C'était vraiment dans la continuité.

Quel effet ça fait de remporter au total 26 sets consécutifs ?
Ça amène beaucoup de confiance. J'étais vraiment content d'enchaîner ainsi, depuis les qualifications jusqu'à ma deuxième victoire à Merida. C'est bon de finir la saison comme ça ! Maintenant place à deux semaines de vacances et je vais revenir très motivé pour la reprise de l'entraînement le 3 décembre.

Comment s'est passée la transition entre le pôle France de l'Insep et le Centre national d'entraînement ?
Bien. Je suis tombé dans le même groupe que Mathias Bourgue, mon meilleur ami. Nous sommes entraînés par Emmanuel Planque. Et ça se passe super bien. Il y a une bonne dynamique, aucune difficulté. On a beaucoup échangés. Même si ça ne fait que trois mois qu'on travaille ainsi, j'ai déjà l'impression d'avoir progressé un peu dans tous les domaines.

Recueilli par B.W.